Le diagnostic

De la nécessité d'un diagnostic et d'une évaluation précoce


Nombre de familles relatent le fait que leur enfant n'a pas encore été diagnostiqué, qu'on attend qu'il progresse, qu'il n'est pas prêt à subir certains tests, on attend qu'il y ait un "déclic", qu'il ne faut pas "l'étiquetter"... Dirait-on de même aujourd'hui pour un enfant mal-voyant ou mal-entendant ?

Le diagnostic est en réalité essentiel et urgent. Tout d'abord parce que les symptômes autistiques sont parfois difficiles à diagnostiquer surtout si l'enfant n'a pas de retard mental, que beaucoup de professionnels sont insuffisamment formés et qu'il peut y avoir des erreurs si ce diagnostic n'est pas posé par un centre habilité.

Le diagnostic et l'évaluation de la personne, quelque soit son âge sont déterminants pour la prise en compte de ses difficultés et la mise en place d'un accompagnement adapté.


Plus le diagnostic et la prise en compte sont précoces, plus l'enfant a de chance de progresser.
Voir à ce sujet :
http://www.gouvernement.fr/gouvernement/depister-les-enfants-avec-autisme-des-l-age-de-dix-huit-mois

"Dans l'autisme, le rôle vital du dépistage précoce n'est plus à démontrer. C'est au plus jeune âge que se mettent en place les fonctions cognitives, les comportements moteurs et les bases du comportement social. Intervenir au plus tôt permet une prise en charge rapide de l'enfant par des stratégies d'intervention adaptées comme les approches éducatives, cognitives et développementales. Comme l'explique le docteur Stéphane Cabrol, "entre 0 et 7 ans, la plasticité et la maturation cérébrales se font à une telle vitesse qu'une intervention adaptée permet la réversibilité d'un certain nombre de difficultés majeures de développement. […] L’efficacité optimale se situe dans le plus jeune âge." A l'inverse, soulève le docteur Nadia Chabanne "plus on tarde à donner à un enfant et à sa famille un outil de communication adapté, plus on tarde à travailler sur des comportements inadaptés, plus on les installe et plus on majore le handicap social de l'enfant."



Où s'adresser ?



Chaque région de France dispose aujourd'hui d'un Centre Ressources Autisme.
Pour l'Ariège, il convient donc de s'adresser au :

Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées
http://www.cra-mp.info/

Unité REGIONALE d'évaluation DES TED DU cHU DE TOULOUSE (enfants )

Service Universitaire de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (SUPEA)
M. le Professeur Raynaud
CHU Toulouse - Hôpital La Grave
Place Lange - 31059 Toulouse Cedex

psylg.sectedime@chu-toulouse.fr
Téléphone : 05.61.77.79.55 - Télécopie : 05.61.77.79.02



(L'hospitalisation de jour de courte durée nécessaire à l'évaluation
des enfants se fait à l'unité d'évaluation enfants)

Comme son nom de "centre de ressource" l'indique, cette structure met également à disposition des familles et des professionnels, de la documentation, elle organise des journées à thême et peut intervenir en milieu scolaire pour une information générale sur les troubles autistiques afin de favoriser l'intégration des élèves.
Cette page a été consultée 1162 fois